Cher HAL… (Hyper articles en ligne)

Télécharger un exemplaire en pdf

J’avoue être fan… Je garde un beau souvenir des Odyssées de l’espace, série de quatre romans d’Arthur C. Clarke. L’adaptation au ciné « 2001, l’odyssée de l’espace » de Stanley Kubrick est encore et toujours une référence, une icône. Disons le tout net : deux crans au dessus des Star wars. C’est discutable mais « C’est mon opinion et je la partage » comme disait Henri Monnier dans « Grandeur et décadence de M. Joseph Prudhomme ».

HAL est l’ordinateur embarqué dans Discovery One. L’équipage enquête sur le signal émis par le monolithe lunaire. Le problème avec  HAL, c’ est que la mission lui tient trop à cœur et qu’il décidera que l’équipage humain est une gêne.

200px-HAL9000.svg

Peut être connaissez-vous mieux HAL, Heuristically programmed ALgorithmic Computer sous son alias français : CARL, Cerveau Analytique de Recherche et de Liaison ? Il nous a tous fait trembler dans nos fauteuils de notre ciné de quartier.

Restons-en à HAL, et même un autre HAL : Hyper articles en ligne

Enfin, me direz-vous, voici le sujet de cet article : les archives ouvertes. Un mouvement en développement rapide. Je cite Joachim Schöpfel et Hélène Prost de l’université de Lille 3 : « La France figure parmi les pays fortement engagés dans le mouvement vers l’accès libre à l’information scientifique, par le biais de la communication scientifique directe, c’est-à-dire la mise en place d’archives ouvertes sur Internet et la création de revues gratuites en ligne.  »

J’utilise Hal pour :

  • déposer mes communications et articles. Je me souviens de mon premier dépôt comme une tentative immodeste de signaler mon existence. J’avais fait le plein d’auto-efficacité, encouragé par une première communication que je croyais réussie. J’ai découvert bien plus tard que HAL n’efface rien. Arghh.
  • m’abonner à la lettre d’information sur les nouvelles parutions. Je la reçois souvent le samedi à l’heure du laitier. La meilleure veille est matinale.
  • rechercher la connaissance disponible sur mes sujets de prédilection. Si seulement les collègues pouvaient déposer plus régulièrement et plus rapidement…

La lecture de l’ouvrage de Thierry Chanier m’avait décidé, dès 2004.

A ce jour, HAL contient plus de 140000 dépôts dont presque 30000 thèses. La part SHS est de presque un document sur cinq.  Hal, entre mine d’or et caverne d’Ali Baba.

Je viens de voir qu’un nouveau service est disponible : la création d’une page web selon les critères de son choix. Pas mal du tout…  et ça vient compléter le service d’exportation d’une liste de publications.

J’ai bien sûr testé avec mon compte, voici le résultat.

J’ai aussi consulté mes statistiques personnelles :

  • 33 documents déposés, d’inégale valeur…
  • La fiche concise de ma thèse a été la plus consultée (6485 fois), et le fichier complet est aussi le plus téléchargé : 428 fois en quatre ans.
  • La fiche étendue la plus lue est celle d’une communication au colloque du CREAD de 2008, signée avec Nathalie Alglave : « La formation infirmière à la croisée des chemins ».

Pas de doute, HAL est notre ami.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *